mardi 28 mars 2017

Pif !

Arnal créé Pif qui parait le 28 mars 1948.

Bibeur Lu, Deloule et Paxal

Menu : Pif in Gnognottes

Franky Boy

Les inséparables

Rabaté fait se croiser Hitchcock et Tati dans un carré de maisons... on y joue à leur jeux, et regarde leurs films.
Les oiseaux parait aux USA le 28 mars 1963.

Rabaté : Fenêtres sur rue

lundi 27 mars 2017

Le Mastodonte

Flamboyant et élégant. Voilà Doumé Bertail, tout simplement.
Il rejoint l'aventure de L'atelier Mastodonte dans Spirou à partir du #3865, au moment où on enterre Jean Giraud. Il n'y dessinera pas beaucoup, on l'y retrouvera plus sous le crayon de ses coloc virtuels :

Alfred : Mastodonte in Spirou #3880

Bianco, Keramidas et Trondheim

Le bande dessinée est-elle de l'art ?

Je me pose souvent cette question. Sans doute est-elle sur la voie de la maturité... avec un monde et des auteurs encore un peu puériles (qui se distribuent des prix, qui cherchent tout le temps la reconnaissance, l'amour des lecteurs...)

Asaf Hanuka : La commission in KO à Tel Aviv #2 p60

Lecture de 2017 -6

Manuel Fior : Les jours de la merlette (Ici même - 2017)
Ah ! Enfin une belle BD ! Je ne prenais pas grand risque avec Fior... Bon, c'est un recueil un peu fourre tout, avec des tout-petits récits, quelques histoires un peu plus longues... pas grand choses à lire, j'en aurais voulu plus.

Bonhomme et Safieddine : L'homme sans rêve (Manolosanctis - 2011)
Emprunté à la bibli sur le dessin... emprunt de Gipi et De Crécy. Une histoire bizarre, où rien n'est fait pour qu'on s'y accroche, à part ce parfum d'étrangeté.

Bézian : Archipels (Charette - 2006)
Décidément, on reste dans le mystérieux. Un couple étrange qui parle de tout et de rien. D'une arlésienne qu'on s'amuse à penser qu'elle existe finalement. C'est beau, noir et triste.

Dumontheuil : L'enclave (Dargaud / Génération Dargaud - 1993)
Le sort s'acharne ! Un couple qui cause, encore ! Comme avec Bézian, qui cause de la vie, mine de rien. Ce bouquin est le tout premier de Nico : la maitrise graphique et narrative est là, mais l'univers est complètement barré.

Jano et Tramber : Les aventures de Kébra (Albin Michel - 1997) 
On retrouve dans ce recueil des ptites histoires (de une à une douzaine de pages) très disparates. Les gags en une planche (qu'on devine très anciennes) sont assez cracras, et pas drôles. On sent du Margerin là-dessous. Les récits en couleurs se rapprochent des Kébra que je connaissais. Ce bouquin est plutôt dispensable, pour les fans absolus seulement (les novices risquent de ne pas poursuivre, et ce serait dommage).

Galvin : Fin de chaine (Sarbacane - 2009)
J'ai découvert cet auteur en début d'année avec West terne, et forcément, fallait que je continue... Avec ce bouquin, on est en pleine folie. Par de nombreux cotés, ça m'a rappelé l'excellentissime Le baron noir.
Étonnant !

Boulet : Notes #6 : Debout, mes globules (Delcourt / Shampooing - 2011)
Ça faisait longtemps que je n'avais pas lu de ses bouquins. J'avoue que je me suis un peu ennuyé... à lire ses histoires construites sur les mêmes ressorts (la place de l'homme dans le monde, racontée avec des allégories bien senties). Moyennement fin, moyennement drôle, pas toujours super bien dessiné... 'peut être super bon pourtant.
Pis c'est pas le bon format de page (c'est écrit trop petit... ou alors j'ai la vue qui baisse... mais j'ai la vue qui baisse).

Asaf Hanuka : KO à Tel Aviv #2 (Steinkis - 2014)
C'est un genre de carnet de notes autobio mises enligne sur son site et collectées ici... avec les mêmes trucs agaçants que chez Boulet (enfin, les trucs liés à l'extrême autocentrisme). Elles retracent la vie en couleur d'un père de famille, dessinateur, en Israël. On y découvre ses angoisses de père, d'israélien face aux menaces quotidiennes d'attentat ou de guerre, son grand amour pour sa compagne, sa vie de dessinateur (à sa table à dessin, à Angoulême ou à l'expo Crumb à Paris)... illustrée avec des images, où le superhéros est toujours en miroir (pour dire qu'il n'est pas là). Il y a une certaine poésie dans ces très courts récits, en tout cas : un deuxième niveau de lecture. Le dessin est assez réaliste et ligne claire, les histoires souvent émouvantes, la toile de fond très intéressante (la vie d'un juif en Israël).

Aaarg ! #9 (Aaarg - 2015)
Pas foule de nouveaux trucs à se mettre sous la dent... une histoire assez chouette de Loucas Varela, des ptits arrêt de bus (de Kirchner), des rencontres avec l'excellent Sourdrille (coup de cœur de Crumb) et avec l'éditeur de ça & là, très intéressante.

dimanche 26 mars 2017

The Demon Of Screaming

Le 26 mars 1948, Steven Victor Tallarico voit le jour pas loin de La nouvelle Rochelle. Pas trop loin de la vieille Rochelle, les français pourront le voir au cœur d'Aerosmith lors de leur tournée européenne. Enfin... c'est complet depuis des mois, hein.

Solé : Pop-Hop

La loi et le désordre

Le juge Dredd fait causer son créateur :

Le britannique Brian Bolland a 66 ans

samedi 25 mars 2017

Le festival du we

Hé, en plus c'est pas trop loin de chez moi... Mais bon, chuis pas un grand voyageur...

J'ai eu beau chercher partout : pas trouvé de signature sur ce dessin, pas de crédit sur le programme du festival, rien sur opale bd...

Your song

Reginald Kenneth Dwight a 70 ans today.

Berberian : "Elton John" in Rock strips

vendredi 24 mars 2017

Quelle réalité papa ?

Christian Godard annonçait le cinquantenaire de Martin Milan pour cette fin d'année (faut que je le note quelque part moi). Il a aujourdhui 85 ans.

Godard : "Comment épater la galerie" in Pilote #453

Lentement, j'enlace Melody

J'ai découvert très tard l'album de Gainsbourg. Et c'est un bijou !
Bon je comprends rien aux paroles (un concept album dans la musique, pas trop dans le "récit"), mais je m'en fiche... la musique et les arrangements sont extra. Et ils sont dus au talent de Jean-Claude Vannier.

Iusse et Gainsbourg : Où es tu Mélody

jeudi 23 mars 2017

Presque Corto

Corto Maltese est né le 10 juillet 1887, mais en France, la date à noter est le 23 mars 1970, à partir de laquelle on a pu commencer à lire ses aventures.

Aujourdhui, on se déguise.

Le Roux, Chabouté et Le Gall

Ptiluc, Plessix et Moke

Mickey et Walthéry