mercredi 26 juillet 2017

En route vers le cinéma

C'est aujourdhui que sort le film de Besson. Qui fait un flop, parait-il, au stêtes.
Ça me donne plus envie de relire les BD de Mézi et Linus, que de m'enfermer dans une obscure salle flashouillée d'effets spéciaux.

Bajram, Balez et Barral

Neidhardt, Gillon et Kriek

Lauffray, Bonhomme et Pétillon

Druillet, Domenech et Edika

mardi 25 juillet 2017

Un enfant du siècle

Ted Benoit, décédé l'année dernière, aurait eu 70 ans aujourdhui.

Ted Benoit dans (à suivre) #36 en 1981 (illus reprise dans La peau du Léopard)

lundi 24 juillet 2017

Libellule se marre

Il y a 22222 jours, débutait la parution de Libellule s'évade dans Spirou (le #962 du 20 sept 1956).

Brunel, Krings et Constant

Valkema, Libon et Walthéry

dimanche 23 juillet 2017

L'air de rien

Pour nous faire patienter avant la rentrée (mais sortez des bouquins en été : on a le temps de lire !!), ça tease à mort.

Aude Picault sort un bouquin avec des doubles strips... c'est mieux que rien.
C'est beau, déjà. Vivement la rentrée donc.

Coup de presse

Je ne trouve pas de date anniversaire pour aujourdhui dans mes dossiers... j'en suis même venu à faire des calculs... Edgar P. Jacobs est décédé il y a 11111 jours (environ 30 ans), mais le dossier en question ne contient qu'une seule image (trouvée la semaine dernière dans le bouquin de La parenthèse, signée Aubin).

Sinon, y se passait quoi y a 50 ans ? En kiosque, on trouvait ça :

P#404, S#1527 et t#29 ou 978

Dans le Pilote, je n'ai trouvé qu'un clin d’œil : un hommage d'un lecteur dans un jeu de calligraphie.  Je n'ai à priori pas lu les numéros de Spirou et tintin... Mais il me semble que dans la planche de Vol 714 prépubliée est celle où la tête du cosmonaute bascule (l'aventure débute dans le #936, on en est à la planche 43 dans le #978, théoriquement).

samedi 22 juillet 2017

Claude Rich, acteur souriant

Ah Claude Rich !
Je connaissais par cœur les répliques d'Oscar ! Le garçon très timide, voleur, manipulateur et amoureux.

Claude Rich remplace Jean Pierre Marielle dans Les acteurs...
- Vous allez voir : ça va vous faire du bien un mec souriant et de bonne humeur.
- T'es toujours souriant, toi, hein.
- J'ai toujours été heureux.

Sur un banc public :
- Vous savez ce que dit Jean-Pierre Marielle ? A partir de 50 ans quand tu te réveilles le matin et que t'as mal nulle part, c'est que t'es mort.

vendredi 21 juillet 2017

Une nouvelle sur Goscinny

Au mémorial de la Shoah, j'ai découvert une planche de Catel en hommage à René Goscinny. Je m'suis dit que j'étais bien passé à coté ! Mais je m'suis dit aussi : est-ce que cette planche est déjà parue, finalement ? En 77, René faisait un effort de trop... 40 ans, ça se célèbre ! Cette planche, pour cette occasion ?

Catel Muller prépare un livre avec Anne Goscinny, sur René Goscinny. Il est prévu pour 2019, à l'occasion de la naissance de Pilote, et d'Asterix. On tiendra jamais jusque là !

Catel

Bienvenue en enfer

En alternatif et en continu.

Bruno et Appollo : Angus in love in Rock strips pl2

jeudi 20 juillet 2017

Vacances parisiennes

14 juillet : je débarque à Paris pour un long week end. En sortant d'un thé à la menthe à la grande mosquée, des avions laissent des traces colorées dans le ciel : elles annoncent un défilé d'avions de guerre. Une démonstration de force à une époque où la nation c'est la force. A quand un défilé d'instituteurs, d'infirmiers, de... de... merde : les facteurs, les électriciens, les cheminots sont en train d'être dé-nationalisés. L'expo du National geographic nous remet les pieds sur terre. Sur une terre qui disparait au profit de ceux qui font du profit. Picasso nous montre Olga, mais on doit courir... on ferme (il est déjà 5 h).

On retourne à la BNF (ses 4 piles horribles laissent en leur cœur une forêt étonnante). On laisse pour ça la rue Goscinny... mais on y reviendra. L'expo Topor se termine : on goute notre chance de ne pas avoir raté ça !
L'expo DC comics est évidemment orientée ciné... avec les vraies tenues des acteurs dans les films ! Ouéé... Le cuir de Catwoman fait son petit effet... Mais surtout : je suis étonné de voir autant de planches originales d'autant d'auteurs !

Corto attend son train à Austerlitz. Pas de quoi fouetter Krazy Kat. La galerie Oblique est bien bien fermée. Chez huberty breyne, on déguste. C'est Vuillemin qui dégouline. L'accueil n'est pas super chaleureux : on s'y rafraichit un peu. Chez Glénat, c'est vachement plus sympa. Sauf l'expo... qu'est sans plus. Je feuillette les bouquins, les Maester, et je me dis que j'y viendrais, à ces rééditions de ces bouquins que j'ai déjà, bien augmentés par Glénat. On n'est pas loin de République : Nora Hamzaoui me fait un peu sourire (je comprends la moitié de ce qu'elle dit).

Chez Marmottan Monet, on se termine l'expo Pissaro, et chez Maillol, on suit les aventures d'un galeriste. La boutique vend quelques BD bien senties (sur la peinture, le marché de l'art)... dont le 3ème tome des carrés que je croyais définitivement indisponible. Mais chez Maillol, j'aime toujours autant Maillol. On visite aussi Rodin dans son musée fermé (pas au grand palais)... et c'est une grande chance (merci Mme Totoche).

Le musée de la Shoah est super bien gardé : pas le moment de faire une blague : le gars qui nous fouille rigole jamais. Je sais pas ce que j'ai avec la Shoah... je pleure dès que j'entre dans la cour... A l'étage, on visite l'expo qui nous raconte que la BD a éludé le sujet très très longtemps. Qu'il y a eu Maus, et après-Maus. La BD préfère les blondes et les trolls. Quoi que... une blonde et des trolls, finalement... les nazis sont pas loin. Je découvre que Catel prépare un bouquin sur Goscinny. Décidément... Catel est partout sur mes étagères en ce moment, et Goscinny dans mes cahiers.
On s'est goinfré de falafels dans la rue des rosiers.

Comme à chaque fois, par hasard, je croise Jean Teulé. C'est fou.
On se ballade du coté de la galerie Fei. C'est l'heure de partir. Chez poumpoumbapoum, y a un JC Denis que je ne connaissais pas, un Wasterlain rare, d'autres trucs chouettes... mais dont les vendeurs ne connaissent pas le prix, et qu'ils n'ont pas envie de me vendre. Y a Anton, croisé y a 2 ans rue Dante. A coté, chez Boulinier je trouve le bouquin anniversaire de La parenthèse qu'est un régal. Je trouve aussi un bouquin pour un copain qui fête son anniversaire bientôt.
A Montparnasse, en face de l'expo Camille Lavaud (j'avais vu ses prémices au FRAC des bassins à flot), je me fait contrôler par un type dont le rôle à peine voilé est de virer les SDF... les gares ne sont plus des lieux d'accueil, qu'on se le dise. Et les cheminots exempts de la mission de service publique pour cause de profiter des profits.
On s'arrête 5 mn à Angoulême, qu'est une ville de chiotte.
Et voilà Bordeaux.

Un petit pas

Le 20 juillet, à 3h56 pour les français :

Alexis et Gébé in Pilote #493 

mercredi 19 juillet 2017

Le banni

Marcel Couchaux a 70 ans. Ça fait bien 30 ans qu'on l'a perdu de vue...

Edika

mardi 18 juillet 2017

Coeur de sang

Les sacs de billes sont loin... Vincent Bailly a 50 ans aujourdhui.

Vincent Bailly : des anges à ma table (le 9 janvier 2015)